You are currently viewing Professionnels de santé, passez en société !

Professionnels de santé, passez en société !

Passer en société permet l’optimisation fiscale, une meilleure gestion des bénéfices, de protéger votre patrimoine et vie privée, de faciliter votre exercice, de simplifier l’administration de votre cabinet, d’augmenter vos possibilités de développement, d’avoir une fiche de paie et ses avantages ….

Professionnel de santé, vous avez le choix entre différents modes d’exercice. Vous pouvez exercer votre art en libéral BNC (bénéfices non commerciaux) ou alors en société d’exercice libéral.

Aujourd’hui, l’exercice en société est infiniment plus avantageux. Vous avez le choix entre deux formes de sociétés différentes : la SELARL (Société d’Exercice Libéral à Responsabilité Limitée) et la SELAS (société d’exercice libéral par actions simplifiée).  Ces deux sociétés peuvent être créées par une seule personne associée.

La SELARL :

L’exercice en SELARL permet de faire appel à un capital extérieur sans pour autant que les professionnels qui exercent perdent leur indépendance professionnelle. La responsabilité des associés est limitée à leur apport en capital. La rémunération des gérants est déductible du résultat fiscal. Les gérants fixent eux-mêmes leur rémunération, et donc choisissent le montant des cotisations sociales qu’ils vont payer puisque ces dernières sont assises sur la rémunération. C’est un élément d’optimisation très important. Ceci est impossible en BNC.

Par ailleurs, les associés peuvent ne pas se verser de dividendes (bénéfices distribués) en fin d’année : ils éviteront ainsi les taxes et impôts sur les dividendes. Au contraire, en BNC, le bénéfice est toujours taxé, qu’il soit distribué ou non… Ceci permet de reporter des liquidités d’un exercice au suivant pour combler des périodes où le chiffre d’affaires est moins bon, comme le mois d’août ou de janvier.

Enfin, la société peut mettre une partie des bénéfices sur un compte réserve dans la perspective de faire des investissements au cabinet. Cette réserve est fiscalement exonérée. Au-delà de la limitation de la responsabilité, ce point est le plus important par rapport à un exercice en BNC où tout le bénéfice est soumis à l’ensemble de la fiscalité qu’il soit sa destination (salaire, investissement, remboursement de dette).

La SELAS présente plusieurs avantages par rapport à la SELARL :

Les dirigeants de la SELARL sont travailleurs indépendants non-salariés alors que ceux de la SELAS bénéficient du statut d’assimilé-salarié plus protecteur.

En cas de cession d’actions, les droits de mutation à la charge de l’acquéreur sont plus faibles en SELAS qu’en SELARL.

Les dividendes de la SELARL sont soumis à cotisations sociales (pour la part supérieure à 10% du montant du capital social + comptes courants), ce qui n’est pas le cas dans les SELAS.

De plus, la partie salariales de vos renvenues, vous permet de disposer de l’ensemble des aides sociaux en cas de problème de santé, de chômage…etc, les femmes peuvent bénéficier du congé maternité.

Enfin, vous avez une fiche de paie chaque mois, ce qui vous facilitera beaucoup de démarches dans votre vie privée (location, demande de crédit…etc).

Nous vous proposons de vous aider à constituer votre société et de vous accompagner pour la mise en place de votre mode d’exercice pas à pas.